LafargeHolcim dément vouloir construire le mur de Trump

Critiqué en mars, le groupe franco-suisse assure ne pas avoir été contacté pour un mandat et n’avoir répondu à aucun appel d’offres.


Accusé de vouloir participer à la construction du mur entre les Etats-Unis et le Mexique, le géant franco-suisse des matériaux de construction dément aujourd’hui avoir eu cette intention. Contacté par Le Temps, le responsable médias Eike Christian Meuter précise que «LafargeHolcim n’est impliqué dans aucun projet lié au mur avec le Mexique». «Nous n’avons postulé pour aucun projet», ajoute-t-il. Il assure que de précédentes déclarations tenues par le groupe étaient en lien avec des projets d’infrastructures en général.
Source (Le Temps, 3.8.2017)

Zurück